[Chronique] Les Stagiaires - Samantha Bailly



Les Stagiaires
Auteur : Samantha Bailly
Nationalité : Française
Pages : 350
Genre : Contemporain
Maison d'édition : Milady
Prix : 18,20 €


Note : 4,5/5

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro...Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?
Quand la "génération Y" entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.



Presque un coup de cœur. Presque. Il manquait le petit quelque chose pour que cela le soit définitivement. Cependant, la plume de l'auteur m'a touché et là c'est le coup de cœur de l'auteur ! Samantha a rejoint le clan privé de mes auteurs favoris. Du coup, j'ai été en attente de me procurer la suite, qui est tout juste sortie ; À Durée Déterminée. Livre que j'ai presque failli voler à ma libraire et de fuir dans un rire hystérique ! =)

Bref, à l'heure où j'écris cette chronique, j'ai déjà bien entamé le livre et c'est pour moi une torture de rester devant cet écran à vous partager mon ressenti sur son prédécesseur sans me retourner me jeter dans ma lecture comme une junkie en manque.

Retournons aux Stagiaires !

Les Stagiaires, c'est notre chère Margaud qui m'a fait connaître ce livre dans l'une de ses vidéos. Un update, peut-être, je ne m'en souviens plus. C'était, il y a deux ans. Ce livre est resté pendant deux ans à prendre la poussière dans ma PAL. Et ce n'est que récemment que je l'en ai sorti pour le lire. Je ne regrette pas ce temps d'attentes. Car je l'avais déjà ouvert auparavant, cependant je n'avais pas été transporté dans ma lecture. Ce n'était pas encore le bon moment. Et le bon moment est enfin arrivé, il y a de cela quelques semaines.

J'ai dévoré ce livre en une traite. Un vrai plaisir !

Depuis ma chronique pour Tuto n°1 : Embrasser comme une déesse, j’attribue une boisson qui s'accorde avec ma lecture. Ici, j'opte pour une fruisane de framboise. Une boisson délicatement sucrée dont la saveur reste longtemps dans la bouche. Les Stagiaires font la même chose, ils restent longtemps dans votre cœur et votre esprit.

J'ai beaucoup apprécié le faite de passer d'un point de vue à l'autre, d'autant plus qu'ils sont indéniablement diffèrent l'un de l'autre. Totalement opposé et parfaitement maîtriser par l'auteur. Autre point que j'ai aimé, ce sont les petites annotations en début de chapitre. Des citations de chanson qui s'accorde avec le sujet. J'y ai retrouvé des chansons et des groupes que j'affectionne. Dont "Hysteria" de Muse. J'ai tellement jubilé que j'ai interloqué monsieur G. qui s'est empressé de m'arracher le livre, une fois qu'il avait été informé du comment de mon hilarité, pour lire en chantant les paroles de la musique. Ensuite, il s'est empressé d'imiter le point de vue du personnage, qui n'était autre que Arthur, le bourgeois pourri gâté.  

L'autre point de vue, bien féminin, Ophélie (encore une <3), petite provinciale très attachante qui fera tout pour décrocher son CDD à la fin de son stage. On la retrouve d'ailleurs dans À Durée Déterminée, et l'impression que j'avais de sa mère en est renforcée. J'ai envie de la secouer comme un prunier, cette maman. Mais passons, j'en parlerai probablement plus longuement dans la chronique dédiée.

Dans le groupe des Stagiaires de chez Pyxis, car oui, c'est là que ce déroule l'histoire, nous retrouvons d'autres personnages haut en couleur (dans tous les sens du terme). Et quand je dis couleur, je pense surtout à Alix, la stagiaire éditoriale, qui a su gagner mon cœur. Hugues, le graphiste (copain!) avec qui je boirai bien un verre autour d'une discussion philosophique. Ensuite, n'oublions pas Vincent et Enissa. Cette dernière, je n'arriverai certainement pas à la supporter. Heureusement qu'il ne s'agit pas du personnage principal.

Dans ce récit, ne vous attendez pas à une aventure spectaculaire, vous seriez déçu très certainement. Il s'agit d'un récit décrivant à la perfection les tracas quotidiens lors d'un stage. Nous en avons tous fait, nous nous reconnaissons dans certaines situations et nous soutenons ces personnages avec affection dans leur périples. Samantha met le doigt sur des injustices du monde du travail et cela fait du bien ! J'espère vraiment que cette petite pierre lancée dans la mare fera assez de remoud pour faire bouger les choses.

Ce livre est un appel à la recherche de soi-même. On ressort de notre lecture grandie. J'ai refermé ce livre avec un sourire satisfait. Celui qui reste longtemps après la fermeture et qui laisse des paillettes dans les yeux. Ce n'est pas un coup de cœur, cependant, ce livre rejoint le groupe de ces livres que je chérirais tout le reste de ma vie de lectrice.

Madame Bailly, en un seul livre, vous avez réussi le tour de force à monter sur le podium des femmes que j'admire.  



Logo Livraddict

Commentaires